Fausse gauche, vraie droite

Une première liste, menée par Fabrice Huret (PS), s’est déclarée pour l’élection municipale partielle qui aura lieu prochainement à Guipavas. Sur les 13 premiers noms annoncés, sept sont ceux de soutiens ou d’adhérents du PS, auquel s’ajoutent des représentants du MoDem et de l’ex-UMP.

En 2014, à Brest François Cuillandre faisait déjà figurer sur sa liste un membre éminent du patronat local, ou une ancienne tête de liste de l’opposition de droite. Plus récemment, Yohann Nédélec, qui se piquait de dénoncer le soutien de Richard Ferrand à Emmanuel Macron, est devenu le référent départemental de la candidature de Manuel Valls.

Si le PS se prétend encore de « gôche », ses projets, les politiques menées depuis des années, au plan national comme au plan local, sont bien ceux de la droite. Il est plus que jamais nécessaire de se rassembler afin de constituer une force de transformation sociale et écologique.

 

Comité du pays de Brest du Parti de Gauche
Brest, le 11 décembre 2016