« J’ai ordonné le plan austéritaire sans faire gaffe ! Quel con ! »

Citant le journal « Le Monde » lors du dernier Conseil municipal de Brest, François Cuillandre a dressé un parallèle entre Brest et le cas grenoblois, en prenant soin de faire une allusion à Elisa Martin et le Parti de Gauche pour justifier son propre plan austéritaire.

N’en déplaise à François Cuillandre, nous dénonçons l’austérité et les incompétents ici et ailleurs, quelles que soient leurs prétendues appartenances politiques. Ainsi, le plan austéritaire imposé par la municipalité grenobloise, comme le plan austéritaire que concoctent les exécutifs de Brest et Brest Métropole, sont effectivement tous deux des plans de régressions sociales, à combattre comme tels.

Le journal grenoblois « Le Postillon » a révélé que Elisa Martin avait validé le plan austéritaire grenoblois « sans faire gaffe », et se taxait elle-même de « conne ». Nous ne pouvons que nous inquiéter que François Cuillandre détermine sa politique sur un tel modèle.

 

Comité du pays de Brest du Parti de Gauche
Brest, le 11 décembre 2016